Accueil‎ > ‎

État novembre 2018



« L’Eternel nous a secourus jusqu’ici » (1 Sam. 7 : 12)
« Frères, priez pour nous » (1 Thess. 5 : 25)
 

Information concernant le projet de révision en cours du recueil Hymnes et Cantiques

Novembre 2018

Bien chers frères et soeurs,

Nous désirons vous tenir informés de l’avancée du travail de révision, et vous faire part des besoins que nous ressentons.

Voici un bref rappel des 4 axes de travail qui avaient été communiqués dès le premier courrier d’information en 2016 :
  • Retirer / remplacer quelques cantiques : 23 cantiques au total seront soit écartés du recueil, soit fusionnés avec un autre cantique sur le même thème, en conservant une partie des strophes. Il s’agit pour la plupart de cantiques très rarement chantés, et notamment une partie des cantiques d’appel dont les paroles ne présentent pas le message du salut d’une manière compréhensible aujourd’hui pour des enfants ou des adultes non croyants. Cette partie du travail de révision peut être considérée comme terminée.
  • Changement de certaines mélodies : nous avons reçu au total environ 200 propositions de nouvelles musiques, en particulier pour les cantiques qui avaient été identifiés comme prioritaires. Le travail de sélection avance depuis un peu plus de deux ans, avec des groupes de chant dans plusieurs assemblées en Suisse et en France qui testent et évaluent ces propositions, afin de nous aider à choisir des mélodies qui apportent un renouveau, tout en étant adaptées aux paroles du cantique et au chant en assemblée. A ce jour, 21 nouvelles mélodies sont définitivement choisies ; nous ne savons pas encore exactement combien seront modifiées, mais il semble que cela représentera entre 40 et 45 cantiques au total. Dans la très grande majorité des cas, les changements touchent des mélodies présentes au moins deux fois dans le recueil ; la mélodie existante sera donc maintenue au moins pour un cantique. Cette partie du travail va se poursuivre sans doute durant l’année 2019.
  • Modifications de paroles : nous avons travaillé par ordre de priorité, en choisissant les cantiques qui posaient le plus de difficultés ; les propositions de corrections, tenant compte de nombreuses suggestions reçues, ont été transmises à plusieurs frères et soeurs de confiance qui nous ont fait part de leurs remarques ; ces observations ont ensuite été reprises, et nous ont amené à modifier certaines propositions. A ce jour, 43 cantiques sont finalisés. Nous poursuivons ce travail, pour lequel nous sentons que nous avons particulièrement besoin d’être conduits par le Seigneur, tant les attentes des frères et soeurs peuvent être différentes à ce sujet. Dans bien des cas, il y a la possibilité d’améliorer la clarté du sens (suppression d’inversions par exemple), ou de remplacer des mots vieillis par des expressions plus compréhensibles ; mais nous devons mesurer s’il est nécessaire de réaliser tous ces changements systématiquement, ou si nous devons parfois conserver la forme existante pour limiter le nombre de modifications.
  • Ajout de nouveaux cantiques : cette partie essentielle du travail a commencé un peu plus tard ; nous avons commencé par regarder en détail les suggestions transmises par des frères et soeurs, pour la plupart venant de divers recueils déjà publiés, classiques ou plus contemporains. Cela nous a permis d’identifier un certain nombre de chants, que nous espérons pouvoir intégrer (le choix n’est pas tout à fait définitif encore pour certains chants soumis à des droits d’auteur). Nous pensons que le travail de sélection parmi les recueils connus de cantiques en français est terminé. Nous réalisons aussi que les choix sont difficiles : nous avons reçu des demandes pour que certains cantiques anciens connus de tous puissent être ajoutés, et nous pensons que cela peut être utile ; pour autant ces ajouts doivent aussi intégrer des chants plus contemporains, tout en conservant une certaine cohérence avec le style musical classique du recueil.
C’est dans cette partie du travail que des nouvelles propositions sont encore les bienvenues :
    • Soit des cantiques déjà existants ne figurant pas dans les recueils « classiques »
    • Soit des compositions complètes paroles / musiques
    • Soit encore des propositions de textes qui peuvent ensuite être transmis à des musiciens pour être mis en musique. Dans ce cas, il faut veiller à ce que l’écriture du texte soit d’une forme régulière, pour permettre qu’il soit chanté.
    • Enfin quelques musiques qui ont été appréciées lors des rencontres de chant mais n’ont pas été retenues pour les modifications des cantiques existants pourraient être utilisées
Nous avons également rédigé un court document (« Document cadre pour l’ajout de nouveaux cantiques »), qui donne à ceux qui souhaitent nous envoyer leurs propositions des indications plus précises sur ce travail (thèmes prioritaires, origines des cantiques, recommandations diverses).

Communication progressive des ajouts et modifications 

Il ne nous est pas encore possible de communiquer une date de publication, en raison du travail encore à effectuer expliqué ci-dessus, et également des contraintes techniques de saisies, vérifications et éditions qui sont importantes. Mais dans le courant de l’année 2019, nous espérons pouvoir mettre progressivement à disposition de tous les mélodies et paroles modifiées, ainsi que les nouveaux cantiques ajoutés, par le moyen du site internet www.hcrev.ch

Bien chers frères et soeurs, nous ressentons l’attente, mais aussi de la part de plusieurs l’inquiétude liée à ces changements ; nous désirons vous assurer de notre profond désir que le Seigneur nous conduise et nous donne la sagesse et le discernement nécessaires, et que ce travail soit pour sa gloire et pour le bien des rassemblements qui l’utiliseront s’il n’est pas venu nous prendre. Nous vous demandons de tout coeur de prier non seulement pour nous, mais aussi pour tous ceux qui par leur travail de composition, d’écriture, de relecture, de corrections, de saisie, collaborent à ce travail.

Cette lettre d’information peut être librement diffusée autour de vous et dans vos assemblées locales.

Recevez toute notre affection fraternelle

Christian Aeberli                     Rémi Allovon                     Jean-Michel Bard
            Timothée Neuenschwander         Alexandre et Eveline Roy



 

Document cadre pour l’ajout de nouveaux cantiques

Novembre 2018

Le 4e axe de révision du recueil Hymnes & Cantiques – l’ajout de nouveaux cantiques – est celui qui nécessite encore le plus de travail. Nous sommes encore à la recherche de cantiques à ajouter.

Voilà quelques indications à l’intention des frères et soeurs qui aimeraient proposer des nouveaux cantiques.
Thèmes des cantiques

Certains thèmes sont déjà fortement représentés dans le recueil actuel. Le but est d’ajouter des cantiques qui abordent des thèmes moins représentés, tels que :
  • la résurrection du Seigneur,
  • la prière,
  • la Bible, la lecture de la Parole,
  • le Saint Esprit,
  • les relations fraternelles,
  • la sanctification,
  • le service chrétien,
  • l’assurance du salut,
  • le témoignage envers le monde,
  • la discipline du Père,
  • l’évangélisation,
  • la cène.
De plus, des cantiques sur le thème si important de l’oeuvre et de la personne du Seigneur Jésus peuvent être proposés.

Les propositions sur d’autres thèmes ne seront pas systématiquement éliminées, mais pourraient l’être même si c’est un bon cantique. Ce sera en particulier le cas sur les thèmes très présents dans le recueil, tels que le Bon Berger ou la traversée du désert, pour ne citer que deux exemples.

Origine des cantiques

Les cantiques peuvent provenir de 3 sources :
  • Cantiques existants dans des recueils francophones (il ne faut prendre que les recueils autres que les Chants de Victoire, Chants de Grâce et de Gloire, Reflets 3, Venez à moi, Le Seigneur m’aime, Chants Joyeux, Cantique pour les enfants, Supplément Canadien, qui ont déjà été « épluchés » pour prendre des propositions).
  • Adaptation de cantiques existant en d’autres langues (il est possible de simplement proposer des cantiques que nous essaierons d’adapter ou alors de proposer une adaptation déjà prête).
  • Nouvelles compositions (avec ou sans musique).

Aspects à respecter dans les nouvelles compositions et les adaptations

  • Le lien entre le texte et la mélodie (prosodie) est essentiel pour la qualité d’un cantique.
  • Le texte doit être contemporain. Les règles de la poésie classique du 19e siècle ne sont pas indispensables pour un recueil édité aujourd’hui. Le verset « chantant et psalmodiant de votre coeur au Seigneur » (Éph. 5.19) nous est très important en rapport avec la révision du recueil. Le but n’est pas d’avoir des compositions d’un style trop soutenu ou purement littéraire, mais plutôt des compositions qui touchent le coeur et élèvent nos pensées vers le Seigneur.
  • Évitez les mots ou les tournures de phrases qui compliquent inutilement le texte. Le but n’est pas d’avoir un texte plat, mais pas non plus d’avoir un texte avec des tournures de phrases montrant que l’on a cherché l’effet littéraire plutôt que le contenu ou que l’on a essayé d’imiter des cantiques existants.
  • Les textes peuvent être en rimes, mais ce n’est pas une nécessité. Évitez les « e » accentués ou tenus sur les fins de mots.
  • Évitez les diérèses inutiles. Par exemple, « manière » devrait avoir 2 syllabes « ma-nière » et non pas 3 « ma-ni-ère ».
  • La musique ne doit pas être celle d’un cantique déjà très connu.

Aspects spécifiques pour des nouvelles compositions sans musique

Une bonne poésie n’est pas forcément un bon texte pour un cantique !
  • Quand on élabore un texte à mettre en musique, il est important de veiller à la régularité du rythme. Les enjambements et autres figures de styles qui changent le rythme d’une strophe à l’autre sont souvent difficiles à mettre en musique. La musique colle alors bien pour une strophe et mal pour la suivante.
  • Selon l’expérience de compositeurs, l’alexandrin n’est pas la longueur de vers la plus simple à mettre en musique. Des vers plus courts présentent moins de difficultés.

Et finalement une remarque pour les auteurs

  • Le travail de révision n’est pas une publication d’oeuvres. C’est plutôt un travail collaboratif. Si l’on envoie une composition, il faut accepter le fait que des adaptations puissent être demandées, pour les besoins de la musique ou pour des questions de paroles. Les auteurs qui soumettent des textes doivent être prêts à accepter cette éventualité.
Christian Aeberli                     Rémi Allovon                     Jean-Michel Bard
            Timothée Neuenschwander         Alexandre et Eveline Roy